Le parc national Big Bend
Washington parcs nationaux
Texas
Destinations de Voyage
Réservations

Parc National Big Bend

Là où le temps s'arrête

Le Big Bend National Park est un pays de merveilles de beauté désertique qui a quelque chose à offrir à chacun. Surnommée el despoblado, "la terre non habitée" par les explorateurs espagnols, cette région est rude, sèche, belle et dangereuse, mais le temps semble s'être arrêté dans le silence des montagnes Chiso ou dans les flots de la rivière Rio Grande. Si vous avez jamais voulu vous éloigner de tout et retourner à la nature, Big Bend est l'endroit parfait pour vous.

Le nom du parc provient de la boucle en forme de U que décrit le Rio Grande qui forme la frontière entre le Texas et le Mexique. La majeure partie du parc est une partie du désert Chihuahua, qui s'étend profondément dans le Mexique, mais le parc contient aussi des parties à végétation brute de la plaine d'inondation du Rio Grande et des forêts des montagnes Chiso. Les géologues et les collecteurs de pierres adorent les fossiles et les formations de grès et de calcaire dans les canyons de Santa Elena, de Mariscal et de Boquillas, alors que les ornithologues se plaisent à observer les 450 différents types d'oiseaux, depuis le comique roadrunner jusqu'aux colibris et aux faucons pérégrins. Les adeptes de la vie en plein air ont plusieurs centaines de kilomètres de sentiers de randonnée à leur disposition alors que les voyageurs plus commodes peuvent traverser le parc sur plus de 160 km de routes offrant de magnifiques panoramas.

Les plaines du Rio Grande

Cette magnifique rivière découpe littéralement les montagnes et sa vallée est la partie la plus verte de Big Bend. Les falaises abruptes de part et d'autre de la rivière donnent au visiteur une impression magique d'isolation. Les adeptes du kayak et du rafting sont admis sur la rivière moyennant permis. Des organisateurs commerciaux, établis à l'extérieur du parc proposent des float trips commerciaux. La natation n'est ni interdite, ni encouragée parce que le Rio Grande a quelques courants assez rapides et des chutes abruptes et est sujet à de dangereuses montées d'eau rapides. Les pêcheurs à la ligne trouvent plaisir à attraper des poissons-chats. Les randonneurs peuvent choisir de suivre les sentiers longeant la rivière par les canyons de Santa Elena, de Mariscal, de Hot Spring et de Boquillas et peuvent observer de près les oiseaux et autres animaux qui viennent s'abreuver à la rivière. Si vous voulez un moyen de transport et préférez de rester hors de l'eau, El Camino Del Rio ou "le chemin de la rivière" est une excellente route revêtue qui suit le Rio Grande par les montagnes et par les canyons. Toutefois, cette route comporte quelques points de danger comme de fortes pentes, des virages serrés et par occasion des animaux se déplaçant librement.

Le désert de Chihuahua

Cette partie du parc est entourée de trois côtés par des montagnes le quatrième étant des plaines semi-arides. Les montagnes aident à bloquer la pluie, ce qui fait de ce territoire un désert passablement verdoyant. A coup sûr, après un orage d'été, le paysage se met à vire de belles fleurs de cactus, d'agaves, de lechuguilla et de prickly pear. Les animaux présents ici sont surtout des animaux nocturnes, mais on peut parfois voir aussi des cerfs, des coyotes, des sangliers, des mouffettes et des lapins. La meilleure partie de l'année pour visiter cette région est l'hiver. Quand le reste du pays est enfermé dans la neige, le désert présente d'agréables températures de l'ordre de 27ºC, mais la température peut dépasser les 42°C en été. Il est toujours conseillé aux randonneurs et cyclistes d'emmener plus d'eau qu'ils ne pensent avoir besoin. Le climat sec fait de la déshydratation le plus important danger dans ces parages.

Les montagnes Chiso

Les montagnes Chiso se dressent en plein désert près de la courbe sud du Rio Grande. Formé par un mouvement volcanique pendant la grande époque glacière, ce terrain était devenu un îlot de terre fertile entouré par une plaine aride. Beaucoup de plantes et d'animaux étaient isolés ici dans cet environnement particulier dans lequel ils apprenaient à survivre. En passant par les prairies de Green Gulch et en montant vers les montagnes, les buissons deviennent plus grands et cèdent la place finalement à des genévriers, des pins et des chênes. Ils poussent par massifs dans les parties irriguées des montagnes. Il y a aussi des arbres qui poussent à l'extrémité de leur zone de croissance écologique, ce sont les pins Ponderosa, les sapins Douglas, les cyprès de l'Arizona, les trembles et les érables. Les Chisos, en raison de leur nature fraîche sont le centre des activités de récréation du parc. Ici les visiteurs peuvent escalader les sommets volcaniques, faire la randonnée, monter à cheval ou emprunter la route touristique populaire, Ross Maxwell Scenic Drive qui traverse les trois parties du parc.

Aménagements et hébergement

Le seul restaurant du parc fait partie de la Chisos Mountain Lodge, qui a aussi un magasin à cadeaux, des chambres de type motel et des chaumières en pierre à louer. La Lodge est fréquemment complète et il y a lieu de faire des réservations à l'avance. D'autres motels sont disponibles à courte distance en dehors du parc dans les villages de Terlingua, Alpine et Fort Davis.

Cinq centres pour visiteurs sont répartis à travers le parc et offrent de la documentation touristique, des toilettes, de l'eau potable et des téléphones. A Basin, Castolon, Panther Junction et Rio Grande Village, de petites épiceries/stations à essence offrent des boissons fraîches et des besoins pour campeurs. Castolon stop, qui existe depuis 1919, a des maisons adobe qui reflètent les établissements pionniers des fermiers et éleveurs mexicains.

Les deux terrains de camping du National Park Service sont Chisos Basin et Rio Grande Village qui ont tous les deux un terrain pour caravanes et un magasin d'approvisionnement. Le camping primitif dans la nature est autorisé, mais il y a certaines restrictions. Les feux de camp ne sont pas permis en raison du grand risque d'incendie de prairie. Les animaux domestiques sont admis aux terrains de camping mais ne peuvent pas être amenés dans l'arrière pays. Trop de ces animaux finissent comme nourriture d'animaux sauvages. Prenez soin en choisissant votre emplacement de camping. Les pluies d'été transforment souvent les abords de lits desséchés en zone d'inondation en pleine nuit.

Saisons

En fonction d'où vous vous rendez dans le parc, il n'y a pas de mauvais moment pour visiter cette merveille de pays rocheux. Les nuits d'hiver peuvent être glaciales dans les montagnes mais pendant la journée le temps est plutôt à porter des manches courtes dans le désert. En été, la chaleur est insupportable dans le désert, mais confortable dans les montagnes. Les pluies d'été peuvent déranger la plupart des visiteurs étant donné que les inondations peuvent amener les routes à être barrées et certains passages très difficiles. De toute façon, les gardiens du parc avertissent que le mauvais temps blesse et tue plus de randonneurs que n'importe quel autre facteur. Si vous avez l'intention de faire la randonnée ou du camping, soyez bien préparés à des changements météorologiques dramatiques et imprévus.

Écrit par: Carla Lee Suson
Traduit par: Charles Werner
Photo d´ en haut: © Getty Images
Description de la photo: Le paysage raboteux du parc national Big Bend