Les Cowboys Américains
Culture de US
Réservations

Les cow-boys

Les cow-boys de faux diamant font partie de la scène des États-Unis occidentaux

Vous pouvez voir des "cow-boys de faux diamant" partout dans la partie du sud-ouest des États-Unis et vous trouvez même quelques-uns au nord et à l'est. Ils portent des jeans de couturier et des chemises de cow-boy brodées avec des boutons de perle et des crampons en faux diamant. Surtout, ils portent des bottes à 600 $ la paire en peau de serpent ou d'alligator et de chers chapeaux Stetson de "dix gallons". Vous les trouvez dans des restaurants, des casinos, des centres commerciaux et des épiceries. Ils tiennent leur nom des bijoux bon marché en faux diamant incrustant leurs vêtements de fantaisie.

Cowgirl de faux diamants © Corel
Cowgirl de faux diamants

La plupart d'entre eux n'ont jamais vu de vache réelle sauf au rodéo local et ne sont jamais montés à cheval. Mais, ils écoutent de la musique "country western" et dansent le Texas two-step. Beaucoup d'entre eux traînent dans les saloons locaux ou les salles de billard. Ils aiment porter des vêtements de cow-boy chers.

Au cours du siècle dernier, il y avait quantité de cow-boys dans les grands espaces

Les cow-boys étaient une partie intégrante de l'ouest américain pour une brève période seulement. Les colons espagnols en Californie et au Mexique ont établi les premiers "ranchos" dans le sud-ouest au début du 19e siècle et ont employé des "vaqueros" pour s'occuper de leurs troupeaux de bétail. Au milieu de ce siècle là, de grands nombres d'américains d'origine européenne et des esclaves afro-américains libérés de la partie orientale des États-Unis ont immigré au Midwest et au sud-ouest à la recherche de terres libres ou peu coûteuses. De ce temps-là, les grand ranchs de bétail de l'ouest ont été établis et les cow-boys américains ont proliféré. Au début du vingtième siècle, la technologie moderne avait rendu désuète la plus grande partie du travail du cow-boy.

Les terres marginales du sud-ouest ne reçoivent pas assez de précipitations pour soutenir des forêts ou de l'agriculture. Au lieu de cela, ils soutiennent des milliers de kilomètres carrés d'herbe et de végétation basse avec les variétés de petits d'arbres. Ces terres sont idéales pour faire paître du bétail, mais il faut beaucoup de hectares de terre pour subvenir aux besoins de chaque vache. Au début du dix-huitième siècle, la plupart des prairies du Texas, de l'Oklahoma, de l'Arizona et d'autres états du sud-ouest a été déclarées "open range" ce qui a signifié que le bétail pouvait couvrir ou errer dans des secteurs énormes. Les cow-boys étaient les gardiens des troupeaux qui s'occupaient de ce bétail largement dispersé.

Travail de Cow-boy © Corel
Travail de Cow-boy

La vie et le travail du cow-boy

Le bétail erre souvent sur de grandes distances par les grands espaces à la recherche de nourriture, c'est pourquoi les propriétaires du bétail marquent les vaches au fer rouge pour identifier leur propriété. Chaque ranch avait sa propre marque distinctive. Quelques marques étaient simplement les initiales du propriétaire comme la marque "JT". D'autres propriétaires de ranch ont placé une ligne (ou barre) sous leurs initiales. Ainsi BQ est devenu célèbre comme marque "Bar B Q". Une lettre inclinée d'un côté a été désignée comme "lazy" (paresseux) ainsi J incliné est devenu la marque "Lazy J". Une ligne courbée sous la lettre a été appelée "rocking" (balançant), donc un T sur une ligne courbée a donné la marque "Rocking T". Les propriétaires ont jalousement gardé leurs marques et la punition pour vol du bétail et modification de marques était parfois la mort par coup de balle ou par pendaison.

Pendant la majeure partie de l'année, le bétail errait par les pâturages ouverts et exigeait peu de soins. Chaque printemps, après que les vaches ont donné naissance, il était nécessaire de trouver tous les jeunes veaux (appelés dogies) tant qu'ils étaient avec leurs mères et marquer chacun d'entre eux pour identifier leur propriété. Pendant ce rassemblement de printemps, beaucoup de cow-boys ont parcouru les grands espaces à cheval à la recherche des vaches avec leurs nouveau-nés et les ont rassemblés dans des enclos de marquage provisoires. Les cow-boys ont alors encordé chaque veau, appliqué rapidement la marque du ranch et l'ont restitué à sa mère.

Les grands rassemblements de bétail sont histoire

Vers le milieu du dix-neuvième siècle, très peu de chemins de fer se sont étendus dans les territoires de l'ouest et aucun n'a atteint les pâturages ouverts. Au moins une fois par an, les cow-boys du ranch ont rassemblé tout le bétail destiné au marché et les ont guidé par les montagnes et à travers des déserts vers la gare de chemin de fer la plus proche. Saint Louis, Kansas-City, Abilene et Dodge City étaient quelques-uns des célèbres terminaux pour l'expédition de bétail. Le "cattle drive" (rassemblement de bétail) était souvent un voyage long et fatigant qui a duré plusieurs semaines et employé des douzaines de cow-boys avec un "chuck wagon" (chariot de mandrin) ou cuisine mobile. Parfois, les cow-boys ont conduit des troupeaux de milliers de têtes de bétail sur des centaines de kilomètres vers la station ferroviaire.

Au début du vingtième siècle, les chemins de fer ont atteint même les secteurs les plus lointains de l'ouest et le pâturage ouvert a été divisés en des parcelles de terre privées. Aujourd'hui, les véhicules 4x4 ont remplacé en grande partie les chevaux de cow-boy et les rassemblements de bétail sont faits avec des camions à dix-huit roues. Il y a toujours quelques cow-boys travailleurs là bas dans l'ouest, mais ils sont de loin moins nombreux. À la différence des cow-boys de faux diamant, le cow-boys travailleurs portent d'habitude de simples jean de travail, une paire de bottines de travail déglinguée et un chapeau de dix gallons poussiéreux et bien usé.

Bull rider © Ronnie Allen
Les rodéos sont les festivals où les mains de ranch prouvent leurs capacités dans les techniques de cow-boy. Ils font des compétitions d'équitation, d'encordage de veaux, de maintien sur bronco sauvage et sur taureau et même des courses de chariots.

Les rodéos sont aujourd'hui les meilleurs endroits pour trouver de véritables cow-boys

Les rodéos sont les festivals où les mains de ranch prouvent leurs capacités dans les techniques de cow-boy. Ils font des compétitions d'équitation, d'encordage de veaux, de maintien sur bronco sauvage et sur taureau et même des courses de chariots. Aujourd'hui, les rodéos sont toujours un divertissement préféré tant des vrais cow-boys que des cow-boys de faux diamant. Vous pouvez trouver un ou plusieurs rodéos pendant l'été dans presque chaque ville des états de l'ouest. Observez le clown du rodéo! Il ne fait pas uniquement la comédie, mais risque aussi sa vie en protégeant des cow-boys tombés des broncos affolés et des taureaux furieux.

Vous aussi pouvez être un cow-boy de faux diamant

Il y a une vieille ballade triste de cow-boy appelée "les rues de Laredo" dans laquelle un cow-boy mourant supplie un passant étranger par: "je vois par votre tenue, vous êtes un cow-boy". Un comique a une fois ajouté l'expression, "obtenez une tenue et vous pouvez être un cow-boy vous aussi". Au moins, vous pouvez devenir "un cow-boy de faux diamant". Des magasins "Western" vendant des bottes de cow-boy, des chapeaux de dix gallons et des vêtement de cow-boy peuvent être trouvés partout aux États-Unis. Ils sont particulièrement abondants dans les états de l'ouest.

Écrit par: Mike Leco
Traduit par: Charles Werner
Photo d´ en haut: © USATourist.com
Description de la photo: Les magasins d’ habits Western Outfitters se trouvent dans tous les USA et vendent surtout aux vrais "rhinestone" "Pierre précieuse" cowboys.